Les références en informatique et littérature selon Paris VIII

Dans la suite de l’article d’hier, Abdel (voir http://romanesque.fr/ ) vous signale la page http://hypermedia.univ-paris8.fr/jean/infolit/infolit.htm du site de l’université de Paris VIII qui propose des documents, des articles et des sites liés à « littérature et informatique » [à l’exception de l’hypertexte de fiction qui est traité à http://hypermedia.univ-paris8.fr/jean/fiction/table.html]. Certes ces réfrénces ne sont pas toutes très récentes, mais comme les Francophones ne s’intéressent plus beaucoup à la question des générateurs depuis ces dernières années, on ne rate pas grand chose.

On y trouve en particulier des liens vers :

Bases, Corpus et Langage (CNRS) 

La vocation du laboratoire est dans l’application de l’informatique et de la statistique aux recherches littéraires et linguistiques (documentation automatique, traitement des corpus, lexicologie, linguistique quantitative, analyses stylistiques, diachroniques, pragmatiques).

L’Université de Nice propose un outil de recherche lexicométrique on line sur les oeuvres complètes de François Rabelais .

L’équipe Hubert de Phalèse ( Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle Lettres Modernes et Outils informatiques)

Hubert de Phalèse est une équipe de recherche fondée en 1989 par Henri Béhar (directeur), Michel Bernard, Jean-Pierre Goldenstein, Pascal Mougin, et Patrick Rebollar. Notre mission est de développer les études littéraires assistées par ordinateur et de diffuser ces nouveaux savoirs. L’équipe est l’auteur collectif de la collection Cap’Agreg, publiée à Paris chez Nizet. Ce site web a pour but d’informer sur les activités de l’équipe et de ses membres, de proposer des éléments méthodologiques pour l’étude littéraire assistée par ordinateur, de lancer des campagnes ouvertes de recherches collectives, mais aussi de diffuser certains articles des Phalésiens, des extraits inédits de la collection Cap’Agreg, ou de soutenir d’autres recherches pluridisciplinaires et multilocales. .

Autres applications

Création littéraire assistée par ordinateur

Génération automatique de textes

Sites

POÉSIE ANIMÉE SUR INTERNET

La poésie à 2 mi-mots du groupe ALIS
Les mots dans la main d’Olga Kisseleva
La revue Panoplie
GÉNÉRATEURS DE TEXTES
Les générateurs de Jean-Pierre Balpe
http://agraph.org/
Le générateur de Ray Kurzweil
Le générateur de science-fiction de Luc Heinrich
L’INFOLIPO
Infolipo est un site de l’Université de Genève consacré à la création littéraire assistée par ordinateur.
L’ALAMO
Créé en 1982, l’ALAMO est l’Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les ordinateurs
RIALT
Le réseau RIALT est l’acronyme de « Réseau Interactif d’Activités Littéraires Télématiques ».
L’OULIPO
Fondé il y a déjà 30 ans, l’OUvroir de LIttérature POtentielle connait un rayonnement international. Son site est très complet et offre des passerelles vers de nombreux sites.
Raymond Queneau
Raymond Queneau reste pour beaucoup la figure emblématique de tous ceux qui s’intéressent à la création littéraire dans ses rapports avec l’informatique. En témoigne le grand nombre de sites qui lui sont consacrés sur Internet. Gérard Malamoud propose un surfing sur le net à partir des vers d’un des Cent mille milliards de poèmes de Queneau.
Georges Perec
L’auteur de la Disparition se trouve lui aussi sur le web grâce à l’Association Georges PerecFrançois Almaleh propose un site sur des livres à structures complexes         

Éric Sérandour propose ses écritures électroniques et invite à découvrir celles des autres.

  • Articles

    Jean-Pierre Balpe
    Dispositifs
    Informatique et création littéraire
    Et ils lui parlèrent en ces termes…
    Produire – Reproduire
    Une littérature inadmissible
    Une écriture si technique
    La tentation de l’infini

    Paul Braffort et Josyane Jonquel-Patris

    ALAMO

    Jean Clément

    Afternoon, a Story: du narratif au poétique dans l’oeuvre hypertextuelle
    Fiction interactive et modernité
    L’hypertexte de fiction: naissance d’un nouveau genre?

    Ambroise Barras

  • Trois points de vue sur les générateurs automatiques de textes littéraires

    A propos Olivier

    L’autokteb est le nom par lequel Abdel désignait la toute première version de Romanesque 2.0 son générateur de roman.

    Ce contenu a été publié dans Non class, outils. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire