Orbitor par Ana Maria de Jesus, une cyber oeuvre pour explorer un quartier

orbit

« Conquérir la ville, voilà le projet  » de l’orbitor http://www.orbitor.org/ d’Ana Maria de Jesus [cf CV]. Certes, il ne s’agit pas d’un générateur de fiction (contrairement à Romanesque voir ici), mais plutôt d’un cyber vidéo journal qui mérite un coup d’oeil.

« Webdocumentaire prenant la forme d’un journal vidéo, http://www.orbitor.org/ vous convie en compagnie d’Ana Maria de Jesus à l’exploration de son quartier. Armée de son orbitor, micro-espion permettant d’enregistrer des sons distants de plusieurs dizaines de mètres, l’artiste parcourt la ville et revisite son environnement quotidien. »Webdocumentaire prenant la forme d’un journal vidéo, vous convie en compagnie d’Ana Maria de Jesus à l’exploration de son quartier. Armée de son orbitor, micro-espion permettant d’enregistrer des sons distants de plusieurs dizaines de mètres, l’artiste parcourt la ville et revisite son environnement quotidien. Dans le prolongement de cette réalisation, l’artiste proposera une transposition de son projet Internet dans le cadre du Web flash festival. » « Orbitor » est une résidence de création groupe.regart.net 2007.

Source : web flash festival à
http://www.flashfestival.net/2007/index.php?r=Programme&sr=Expérimentations

A propos Olivier

L’autokteb est le nom par lequel Abdel désignait la toute première version de Romanesque 2.0 son générateur de roman.

Ce contenu a été publié dans autres cybers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire