Decouvrez Autopsie d’un sans papiers, la suite de Romanesque 2.0

Ne manquez pas « Autopsie d’un sans-papier »,
la suite de « Romanesque 2.0 » le premier roman a mettre en scène un générateur littéraire qui va jusqu’au meurtre pour venger son créateur.

couverture

« Autopsie d’un sans-papier » sort en libraire le 19 mars 2009
Signature le 14 mars 2009, 15h-17h au salon du livre, stand E79.

On ne naît pas sans-papiers. On le devient. Je ne sais d’ailleurs pas précisément quand j’ai officiellement rejoint cette grande famille des parias dûment homologués. Je suis né et j’ai grandi dans un pays où les miens n’étaient pas acceptés. En sortant de l’enfance, j’ai compris que mon vrai pays n’existait plus, qu’il n’était qu’un souvenir du passé…

« Quand le centre de rétention a disjoncté, toute la technologie s’est arrêtée un instant, comme si le cours du temps avait un hoquet : un silence d’une à deux secondes. Puis les serrures se sont mises à cliqueter. Un solo de verrous électriques, une mutinerie automatique. Tous les enfermements qui renonçaient. La débâcle du monde carcéral. J’ai entendu des centaines de claquements métalliques… plus ou moins sourds, plus ou moins lointains. Au dessus de moi, à gauche, derrière, partout. Et à nouveau le silence. Le premier à débouler a été un grand rasta aux yeux écarquillés. Après lui, beaucoup de gens se sont mis à traverser la pièce. Toutes les portes avaient été déverrouillées, tous les bracelets marquaient « out of order ». Des dizaines de sanspaps couraient dans tous les sens… »

[…] et c’est comme ça que dix ans plus tard je peux dire que je dois tout au logiciel Romanesque…

[ + sur les pages d’autopsie ].

A propos Olivier

L’autokteb est le nom par lequel Abdel désignait la toute première version de Romanesque 2.0 son générateur de roman.

Ce contenu a été publié dans autres cybers, fictions jeux, m. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire