Suivez les conseils de TEF en matière de réservoir de récits interactifs

Notre avant dernier article était consacré à Tèf (alias Stéphane Martin, dont on peut apprécier certaines oeuvres ici), le créateur de Schmul.net, le “Forum périlittéraire avec un parapluie à trous sur la tête » (à redécouvrir ).  Il nous conseille d’aller explorer deux réservoirs intéressants de récits interactifs :

1. La base de liens qu’il a lui-même improvisée sur del.icio.us, et qui répertorie à peu près 250 oeuvres http://del.icio.us/schmul.net

2. La base de données de Serge Bouchardon (voir site perso ici) qui propose des liens vers 154 cyber oeuvres à
http://www.utc.fr/~bouchard/recit/consultation/ .

labA noter que ce dernier auteur vient de publier avec E. Broudox, O. Deseilligny et F. Ghitalla en mars 2007 « Un laboratoire de littératures, Littérature numérique et Internet » aux Editions du Centre Georges Pompidou. (voir le lien vers le site de cet ouvrage ).

En voici la présentation par l’éditeur : « Aux amateurs de littérature numérique, le Web offre en deux clics l’œuvre et son envers, son mystère et une partie de ses clés, le spectacle et sa machinerie intellectuelle ou technique. Qu’on l’appelle « littérature électronique » « cyberlittérature » ou « littérature numérique », cette littérature n’aurait pas de réalité sans le support numérique et le dispositif informatique grâce auxquels l’œuvre est produite, lue et souvent agie.        

L’ambition de cet ouvrage est de faire entrer le lecteur dans l’univers des œuvres numériques, en interrogeant au passage le modèle classique de l’édition. Les auteurs ont choisi d’observer deux dispositifs collectifs : autrement dit, deux lieux sur le Web où deux communautés d’acteurs livrent simultanément quelques-unes des clés essentielles de leur raison sociale dans le domaine littéraire en ligne.

Du territoire occupé sur le réseau au geste d’une écriture qui revendique son originalité, en passant par la possible émergence d’un modèle inédit d’édition, il ne s’agit pas moins que de se demander si, finalement, ce que l’on désigne par « littérature numérique » n’est pas l’expression d’un nouveau paradigme pour la littérature. »

A propos Olivier

L'autokteb est le nom par lequel Abdel désignait la toute première version de Romanesque 2.0 son générateur de roman.
Ce contenu a été publié dans Non class. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Suivez les conseils de TEF en matière de réservoir de récits interactifs

  1. tef dit :

    Un des lieux collectifs qu’ils étudient, c’est la liste e-critures :
    http://fr.groups.yahoo.com/group/e-critures/
    Avec au passage un compte rendu de lecture de Xavier Malbreil
    http://fr.groups.yahoo.com/group/e-critures/message/4555

    D’ailleurs, Olivier, tu peux t’y inscrire (si ce n’est fait).

Laisser un commentaire